Armel Job est né le 24 juin 1948 à Heyd, au sud de Liège. Il passe son enfance à la campagne, puis quelques années au Petit Séminaire de Bastogne. Licencié en philologie classique de l'Université de Liège, il a été directeur de collège à Bastogne. Armel Job a enseigné pendant vingt ans avant de se mettre au récit, encouragé par des amis, puis au roman, encouragé par son éditeur. Prix Emmanuel-Roblès et prix René-Fallet pour La Femme manquée, il a aussi reçu le prix Rossel des Jeunes 2002 et le grand prix littéraire France/Wallonie-Bruxelles 2002 – décerné par l'Association des Écrivains de langue française – pour son roman Helena Vannek. Armel Job construit une œuvre à l'écart des modes, aux intrigues subtiles, au suspense tout britannique. Cet auteur aime les histoires complexes où est donné libre cours à son regard ironique et son humour. Tous les personnages qui gravitent dans son univers romanesque, les humbles comme les « grands », constituent un petit monde coloré et souvent drôle. Si le décor historique en est souvent la toile de fond, qu'on ne s'y trompe pas : Armel Job est avant tout un conteur, efficace et plein de sympathie, voire de compassion, pour ses personnages.


Bibliographie chez Ker

Chez Ker, il a participé à l'ouvrage collectif L'heure du leurre, recueil de nouvelles consacré au populisme et à la démagogie.