Né à Liège, en 1971, Nicolas Ancion étudie la philologie romane de l’Université de Liège. A vingt- quatre ans, il publie un premier roman, Ciel bleu trop bleu, qui intrigue la critique par sa poésie absurde et cruelle. De nombreux autres romans ont suivi, pour les adultes comme pour la jeunesse, dont Quatrième étage, couronné par le Prix des Lycéens en 2001 ou Nous sommes tous des playmobiles. La plupart de ses livres ont été réédités en poche au éditions Pocket.
Pendant que ses textes parcourent le monde, Nicolas voyage aussi et déménage souvent. Il habite tour à tour Montréal, Bruxelles, Madrid, Liège puis l’Aude, enfin, dans un petit village à côté de Carcassonne, où il s’installe en 2007.
C’est de là qu’il consacre désormais son temps à l’écriture.


Bibliographie chez Ker

Chez Ker, il a participé à l'ouvrage collectif L'heure du leurre, recueil de nouvelles consacré au populisme et à la démagogie.