Née à Wavre en Belgique, longtemps professeure de lettres, Colette Nys-Mazure collabore à différents journaux et revues ; elle aime faire connaître la littérature de son pays au-delà des frontières.
Poète (Feux dans la nuit, Espace Nord), nouvelliste (Tu n'es pas seul, Albin Michel), essayiste (Célébration du quotidien, Desclée de Brouwer ; Quand tu aimes, il faut partir, Invenit), elle écrit aussi pour le théâtre et la jeunesse; volontiers en correspondance avec des artistes. Ses livres, couronnés par de nombreux prix, dont le prix Max Pol Fouchet, sont traduits en plusieurs langues.

Vivrelirécrire, ces trois verbes n’en forment qu’un. Ce que j’expérimente nourrit écriture et lecture. Ce que je lis oriente ma main à l’écriture. Ce que j’écris prolonge ma lecture et dynamise ma vie, la partage, la multiplie. La vision poétique éclaire l’ensemble.
De nombreux livres publiés, des prix, mais ce qui compte, c’est de résister, d’aller de l’avant, d’inventer le chemin en l’écrivantvivantlisant, de rencontrer vraiment.
Mon écriture résolue s’enracine dans notre humus commun et s’enrichit au contact des différents arts - la peinture, la photographie, la musique…


Bibliographie chez Ker

Chez Ker, elle a participé au recueil #balancetavie, consacré à l'importance de la protection de la vie privée pour nos démocraties.


Photo Danielle Marze